Un internaute localisé à Saint Jean.

De sang froid

De sang froidLe titre original de ce petit film d’épouvante américain est «The love butcher». Peu d’argent, quelques effets sanglants et beaucoup de parlottes grand-guignolesques qui lorgnent du côté de «Psychose». Une petite ville est traumatisée par une série de meurtres bizarres et sadiques dont des jeunes femmes, généralement seules, sont les victimes… Le film suit d’abord un certain Kaleb. Simplet, boiteux, myope, chauve et, sans doute paraplégique, Kaleb est jardinier. Il tond les pelouses et taille les haies avec amour, mais ses séduisantes patronnes d’un après-midi le traitent avec un mépris directement inspiré par la répulsion qu’elles éprouvent à sa vue. Kaleb, pourtant, est un brave bougre. Mais il a un frère, Les, qui est exactement son contraire baraqué, bronzé, superbe chevelure, sourire dents blanches et haleine fraîcheur, Les est surtout un véritable étalon du sexe. Et les dames l’accueillent à bras ouverts dans leur lit. Kaleb et Les sont aussi dissemblables que le jour et la nuit. Mais Les est-le Mal ! Il tue sauvagement les patronnes de Kaleb pour bien leur faire comprendre qu’on ne traite pas un homme, même diminué, de cette façon ! En suivant Kaleb, on sent vite qu’il y a de la folie dans l’air, de la schizophrénie et du dédoublement de la personnalité, de la lutte entre Bien et Mal à l’intérieur d’un même crâne, du frère jumeau traumatisé par la mort précoce de l’autre ! Mais lequel à survécu ? Et lequel l’emportera ? La psychanalyse de bazar fait toujours les beaux soirs des petits films de terreur et l’on s’amuse beaucoup en compagnie de Kaleb et Les. Surtout lorsque l’acteur, conscient que c’est le double rôle de sa vie, en fait plus que BelaLugosi et Anthony Perkins réunis.

Post a Comment

Your email is kept private. Required fields are marked *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>