Un internaute localisé à Saint Jean.

Un amour en Allemagne

De nos jours, dans un petit village d’Allemagne de l’Ouest, un étranger, accompagné de son fils, tente de retrouver les témoins d’une affaire survenue quarante ans auparavant. En 1941, tandis que son mari est au front, Pauline Kropp (Hanna Schygulla) l’épicière du village, tombe amoureuse d’un prisonnier polonais, Stanislas, dit Stani. Mais la loi nazie interdit les relations sexuelles entre étrangers et Allemands. Malgré les pressions, Stani refuse d’être «aryanisé».Un amour en Allemagne D’un autre côté, et pour des raisons de rivalité, jalousie, etc., le village se retourne contre Pauline. Stani sera exécuté devant d’autres prisonniers polonais horrifiés et un parterre d’honnêtes et respectables villageois qui n’ont rien à envier à leurs homologues français tondeurs de femmes. Pauline demeurera internée en camp de concentration jusqu’à la fin de la guerre. Il n’y jamais vraiment eu de roman d’amour entre l’Allemagne et la Pologne. Wajda traite ici de ce sujet délicat. Autant dire que l’accueil du film, par le public et la critique allemande, fut très frais. «Un amour en Allemagne» reste un film sur la culpabilité dans un contexte troublé, servi par une très bonne interprétation, mais un peu trop donneur de leçons dans le ton et la forme…

Catch 22

Catch 22L’article 22 du règlement de l’US Air Force est un modèle de syllogisme diabolique. Il stipule que seuls les pilotes atteints d’une maladie mentale peuvent être dispensés de missions ultra-dangereuses. Or, le fait de demander une dispense prouve précisément que vous êtes parfaitement sain d’esprit, puisqu’il faut être fou pour se lancer ainsi au-devant du péril… Le film de Mike Nichols est une illustration de cette absurdité patente. Le colonel Cathcart, en 1944, alors que la guerre fait rage en Méditerranée, continue d’envoyer ses hommes en missions suicidaires. Le capitaine Yossarian (Alan Arkin) tente en vain d’être déclaré malade, se heurtant à l’incontournable article 22 ! Un par un, ses camarades tombent, victimes de l’aviation allemande. Pendant ce temps, le major Minder binder (Jon Voight) met sur pied une importante organisation de marché noir à partir des fournitures militaires. Yossarian est hanté par d’incessants cauchemars. Un jour, il est récompensé pour avoir volontairement largué son chargement de bombes dans la mer. L’aumônier Tappmann (Anthony Perkins) lui apprend qu’un autre officier a précipité son appareil dans les flots pour gagner un pays neutre, la Suède. Yossarian ne croit plus à rien ! «Catch 22» est sorti à la même époque que «Mash», en pleine contestation anti-militaire et anti-Vietnam : il faut donc transposer son sujet pour le replacer dans ce contexte. Avouons que l’ensemble a un peu vieilli !

Post a Comment

Your email is kept private. Required fields are marked *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>